La cire d'abeille

Cire1
 

La cire d'abeille est récupérée par fusion à 64°c par les apiculteurs.Elle est confiée à un « gaufreur » qui va la transformer en feuilles pré-imprimées d'alvéoles, qui inviteront les abeilles de la ruche à reconstruire leurs rayons à l'intérieur de cadres mobiles.

La cire d'abeille est aussi utilisée par les industriels de la cosmétique pour les produits de beauté comme les crèmes, les lotions, les onguents et les rouges à lèvres. Elle sert également à la fabrication de médicaments, des chandelles et parfois à l'imperméabilisation et traitement d'entretien de certains matériaux comme le bois, le cuir et même le métal. Elle est aussi autorisée comme additif alimentaire (numéro E901).

Ses propriétés hydrophobes et antibactériennes en faisaient l'un des principaux ingrédients de la momification par les embaumeurs de l'Égypte de l’Antiquité. On utilise aussi la cire d'abeille pour traiter les sabots fendus chez les animaux. En Asie et en Afrique, la cire d'abeille sert à teindre les tissus en batik. Elle est également utilisée pour faire la plupart des embouchures de didgeridoo.

 

Composition de la cire :panoramix3.gif

 

hydrocarbures 14 %

monoesters 35 % diesters 14 %

triesters 3 %

hydroxy monoesters 4 %

hydroxy polyester 8 %

acide d'esters 1 %

acide de polyesters 2 %

acides 12 %

alcool 1 %

non identifié 6 %

 

Réactions de la cire avec la température :panoramix2.png

  Fond à 64°c

Perd sa coloration à 85°c

S'enflamme à 120°c

Vaporise à 200°c

Ne rentre jamais en ébullition

 

Cire3

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×